Maintien dans l'emploi / Inaptitude : Ayez le réflexe maintien dans l'emploi !

Inaptitude : Ayez le réflexe maintien dans l'emploi !

 Contactez votre médecin du travail


Dans notre région, près de trois visites médicales du travail sur 1000 aboutissent à un avis d’inaptitude.




Dr Belloir - Médecin du travail à l'amSn

L’âge, la résistance physique, l’état de santé sont autant de facteurs qui font qu’un salarié peut ne plus être en capacité d’assumer les contraintes de son poste de travail.

Près de la moitié de ces inaptitudes ont une origine professionnelle avec, au hit parade des maladies professionnelles, les troubles musculo-squelettiques et les troubles mentaux comme la dépression. Or, tout employeur a une obligation de sécurité envers ses salariés. En effet, selon l’article L4121-1 du Code du Travail « l’employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des salariés ».

L’inaptitude ainsi prononcée par le médecin du travail n’est pas sans conséquences sur le contrat de travail du salarié. Aussi pour favoriser le maintien dans l’emploi de ces salariés en difficulté, ont été votées des lois sur l’obligation d’emploi tant des travailleurs handicapés* que des séniors**. Pour satisfaire à ses obligations de reclassement professionnel (L. 1226-2 du Code du Travail), l’employeur a tout intérêt à solliciter le médecin du travail qui est en mesure de mobiliser différentes compétences : accompagnement, soutien médical, psychologique et social, étude et aménagement des postes de travail, aide financière, nouvelle organisation du travail... sont autant d’actions complémentaires possibles.

L’amSn, via ses médecins et son service Appui-conseil, propose à ses adhérents des prestations pour satisfaire à leurs obligations mais aussi pour les aider à prévenir les situations à risques pour la santé ou la sécurité au travail de leurs salariés.

Dr Claudie Belloir
Médecin du travail amSn
Médecin du travail MDPH***







































* Loi du 10 juillet 1987 et du 11février 2005
** Loi du 17 décembre 2008
*** Maison Départementale des Personnes Handicapées.