Loi Travail & médecine du travail : quels changements pour le suivi des salariés ?

    L’article 102 de la loi n° 2016-1088 du 8 août 2016 relative au travail, à la modernisation du dialogue social et à la sécurisation des parcours professionnels, et le décret 2016-1908 relatif à la « modernisation de la médecine du travail » modifient le cadre juridique des Services de Santé au Travail Interentreprises (SSTI).

     La réglementation change pour s'adapter aux besoins


    Les services de santé au travail approuvent globalement les évolutions législatives et réglementaires qui entrent en vigueur. En effet, les obligations qui régissaient leur activité avant la promulgation de la loi, dite loi « Travail », n’étaient plus ni réalistes, ni réalisables.

    Plus réalistes car le monde du travail a fortement évolué avec, par exemple, une forte croissance du nombre de contrats courts.

    Plus réalisables parce que la démographie médicale ne permet pas d’assurer autant de visites systématiques tout en maintenant un accès au médecin du travail pour les personnes qui en ont le plus besoin, un phénomène qui se double d’inégalités territoriales.